A travers la Côte d'Or

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

02062011

Message 

A travers la Côte d'Or




Lundi 23 mai
Wraoum.. wraoum.. wraoum .. il est 8h ! Les voitures qui passent me réveillent. Un léger regard dehors pour s’apercevoir que le journée sera belle. Devant l’image d’une ville en état de guerre, je passerais par « la montagne » pour rejoindre la vallée de l’Ouche (merci à Françoise, ma vieille connaissance d‘hier) plutôt que de traverser Dijon. Premier arrêt à Sainte Marie sur Ouche à quelques km de Gissey ou je venais passer WE et vacances chez mes parents en bordure du Canal de Bourgogne. Il faut s’arrêter admiré le pont de Sainte Marie qui enjambe l’Ouche. Juste à coté, le Canal semble accompagner la rivière puisque à cet endroit là, il n’y a pas 50 m de distance entre eux.



Le soleil est radieux et la Canal, comme à son habitude, sait capter la lumière pour nous offrir un paysage serein et apaisant. J’ai toujours pensé que les arbres qui bordent le Canal y étaient pour quelque chose et que c’étaient eux, en fait, qui diffusaient cette lumière.



Mon prochain arrêt sera Gissey sur Ouche. Mon père y avait acheté un bout de terrain en bordure de Canal dans les années 80 sur lequel il avait fait mettre un mobil home de 11 m de long. De fil en aiguille il en avait fait un havre de paix ou l’on venait en famille y passer les dimanches et les vacances. Je ne compte plus les parties de pétanques, de pêches sur le bord du canal, les barbecues etc…



Mon père mettait un point d’honneur à tondre, entretenir et surtout faire des légumes grâce à l’eau qu’il "apprivoisait" et canalisait et pour son plus grand plaisir.
Quel choc lorsque j’arrive à pied à proximité de l’ancien terrain familial. Tout semble à l’abandon.
Le portail entrouvert est envahi par les herbes hautes. Que faire ? j’y vais.. Je rentre ! Caméra au poing…..j’avance dans cette jungle inconnue qui pourtant m’était familière à l’époque. Tout à poussé…. Tout à envahi la pelouse et défiguré ce que mon père avait mis tant d’années à construire par passion. Le mobil est à l’abandon.. Sur la terrasse délabrée la poignée de la porte d’entrée me tente…. Oserais-je ? Oui ! Miracle elle s’ouvre. L’intérieur ne me semble pas trop dégradé excepté la salle de bains. . Il a été repeint aux gouts modernes mais ne semble pas avoir souffert de l’humidité du secteur qui le soir venu nous obligeaient à mettre une petite laine les soirs d’été. Je rejoindrai mon CC non sans avoir versé une petite larme.


Gissey sur Ouche, c'est bel et bien fini… parole de Pépère !

C’est à Semur en Auxois que je dois rencontrer Jean Paul, un ami connu via mon site internet. Voilà longtemps que nous devions nous rencontrer mais jamais l’occasion ne s’était présentée. Cette semaine serait la notre en tant que passionné de CC. A Semur l’aire est prise d’assaut par les forains. Il me semble que le WE prochain Semur sera en fête. Nous arriverons finalement à nous rencontrer à Flavigny sur Ozerain dans un France Passion. Nous mangerons ensemble en parlant devinez de quoi ? de CC bien sur mais aussi de projets de voyages….



Mardi 24 mai
Belle journée aujourd’hui en perspective. Il est prévu de visiter le petit village de Flavigny sur Ozerain classé plus beau village de France. Et en effet, ce village est typique mais quelque peu désert à notre goût. Bon, on trouve la fabrique des fameux petits anis qui ont bercés ma vie. Ma mère m’apportait lorsqu’elle venait me voir en Isère, toujours un paquet de 500 grammes de ces fameux petits anis. Je me « lâche » je fais le plein pour les semaines à venir : 1 kg ! Faut ça !!!!


Les anis de Flavigny..... mon péché mignon.... voir pire !



Avec JP le courant passe très bien. Nous sommes sur la même longueur d’onde mais chacun chez soi dans son CC. JP a un Pilote Explorateur 783 PL en double essieux. Un 5 tonnes.. un grand CC poids lourd !
Et si on mangeait là ? Une auberge créée par des producteurs locaux. Regarde, ils font des omelettes ! Le choix était bon… nous avons bien mangé !



De retour au CC en début ce début d’après midi, nous décidons de visiter Alésia. Alésia c’est l’endroit ou Vercingétorix a rendu les armes à Jules César en 52 AV JC. Certains diront que Gergovie … mais non non non… c’est Alésia chauvin de bourguignon que je suis !!!!!!!




Gaffe pépère, t'es surveillé...

Pour ceux qui ne connaissent pas mon site internet et le fameux Pépère… C’est la peluche de ma fille qui voyage toujours avec nous. A l’instar du nain de jardin d’Amélie Poulain, Pépère aime à se faire prendre en photographie toujours dans des lieux identifiables…. (on s’amuse comme on peut)
Si Pompéi est en ruines, Alésia est fait de vestiges. Et vestiges est le mot juste… il faut reconnaitre qu’il ne reste plus grand-chose, juste le sentiment que Vercingétorix a défendu très cher sa peau et celle des gaulois. La statue du « Vieux » n’attend que moi et Pépère pour faire une photo. Il est majestueux le « Vieux » sur son piédestal. Vieux… c’est de mémoire le surnom que l’on donnait à la statue de Vercingétorix lorsque que « pilon », je venais en balade avec mes parents. Une belle et bonne journée de passé avec JP.

Mercredi 25 mai
Je tourne la clef du contact, le V6 ronronne. Il est 9h00 passé. Je sors de l’emplacement ou nous étions garés pour deux nuits et JP emboite le pas. A ce moment là je ne me doute pas que j’ai oublié quelque chose. Direction Venarey les Laumes puis Vitteaux, Sombernon et Châteauneuf en Auxois. La route est magnifique, ensoleillée, déserte. Nous roulons à 80 km/h au régulateur et franchement voilà bien longtemps que je n’avais pas pris autant de plaisir à rouler sur une petite route de campagne peu fréquentée et si jolie. Le paysage bourguignon est typique en Auxois avec ses petites collines aux pâturages séparés par des haies denses.



Petit arrêt à Grosbois, un des réservoirs qui sert à alimenter en eau le canal de bourgogne. Le niveau est bas en cette fin mai. Juillet et août ne présage rien de bon pour la navigation sur le canal car il faut comprendre qu’à chaque éclusage, ce sont quelques 300 mètres cubes d’eau qui partent en aval. Forcement en amont il faut remettre de l’eau….. D’où l’importance des 5 réservoirs qui alimentent le canal.



Au pied du Château de Châteauneuf en Auxois et en bordure du canal nous nous arrêtons manger. Soleil, magnifique vue, pas de contraintes, la vie en Camping car est magnifique !
Nous longeons maintenant le canal pour s’arrêter au camping de Sainte Marie sue Ouche. Petit terrain municipal propre et calme. Un coup de fil au numéro du gardien et 5mn le voilà qui arrive… 21,60 euros pour deux nuits électricité comprise. Nous sommes à quelques mètres du canal ce qui nous permettra de faire quelques km à pied le long du Canal pour trouver du pain à Pont de Pagny.



Mes chaussures elles sont ou ? Mince !! Elles étaient sous le camion avant de partir… voilà ce que j’ai oublié. Un coup de fil directement au domaine viticole de Flavigny…. Bonjour, je suis le monsieur avec le Camping Car …. Et vous avez oublié vos chaussures ? Vous les avez trouvées ? Quelle est votre adresse que nous puissions vous les envoyer ? Sympa les relais France Passion quand même. Dès la réception, j’enverrai un chèque pour le remboursement des frais d’expédition. Demain sera un autre jour, nous devrions rouler un peu… mais à vélo !

Jeudi 26 mai
Grisaille ce matin. Il a du faire frais cette nuit, j’ai entendu le circulateur d’eau du chauffage central régulièrement se mettre en route. Nous sommes branchés sur le 220 v et de ce fait, plus de bruit du bruleur gaz, juste ce fameux circulateur qui diffuse l’eau chaude dans les radiateurs tout autour du camping car.
Le chauffage ALDE est réglé sur 2 ce qui suffit largement pour entretenir la température la nuit et produire de l'eau chaude. La position 2 "consomme" 2000 w soit si je calcule bien, 9 Amp et généralement les campings n'offrent pas d'ampérage supérieur. La position 1 = 1000 w, 2 = 2000w, 3 = 3000w. J'ai déjà fais disjoncter quelques compteur en affichant 3 sur le chauffage.......



Repos ce matin. Le vent s’est levé apportant fraicheur sur la vallée de l’Ouche. Après midi, le soleil revient. Nous en profiterons pour sortir les vélos. JP roule avec un vélo électrique et une petite remorque derrière. Il emmène son chien, un « Jack Russel » avec lui partout. La remorque est une spéciale DOG plutôt pas mal foutue pour ces toutous. Régulièrement la chienne monte dedans pour se reposer. Faut dire qu’on roule relativement vite sur le bord du canal. 25 km/h ce n’est plus de la balade….. 12km contre le vent du nord à rythme soutenu, le retour se fera les doigts dans le nez… avec le vent dans le dos.


L'écluse numéro 34 serait-elle source d'inspiration ? Je crois bien !





Le canal est vraiment un lieu très agréable pour flâner ou rouler sur le chemin de halage. Un des deux chemins de halage est bien entretenu et bien balisé. Peu de bateaux en ce moment naviguent à notre grand désespoir. Revoir un éclusage aurait été agréable à regarder mais on va y revenir ce WE et peut être aurons nous de la chance. Encore une belle journée bien trop vite passée.

Vendredi 27 mai
Toute petite journée aujourd'hui puisque nous nous dirigeons vers Dijon à 21 km de là. Il nous faut rejoindre, soit l'aire de Camping Car de Marsannay la Cote soit le camping du Lac Kir à Dijon. Vu qu'il faut que JP aille chercher sa femme ce soir en gare de Dijon, j'opte pour le camping qui se situe à un peu plus d'un kilomètre. Jamais je n'ai foutu les pieds dans ce camping. Plutôt bien sympa, plein de camping cars et beaucoup de motards annoncés ce soir. Dijon Prenois qui est le circuit automobile de la région organise une concentration.... 45 emplacements sont réservés pour eux. Soirée bruyante en perspective......
On a un peu de bol quand même, nous sommes sur un des rares emplacements qui soit dégagé sur le sud. Pourquoi le sud ? la parabole pardi ! Et la télé fonctionne. Tous les autres sont sous des arbres, bien agréable en été je suppose que c'est plus agréable d'être sous les arbres mais actuellement nous avons 18° .... la température a bien chutée.
Après quelques courses du coté de Chenove pour refaire pleins de carburant et vivres, ce sera repos cet après midi avec connexion internet parfois très difficile mais gratuite. Ce soir donc Jean Paul retrouvera sa femme et demain matin il est prévu de partir de bonne heure et de retourner à Sainte Marie sur Ouche pour y retrouver tranquillité et pédaler tranquillement le long du superbe Canal de Bourgogne.



Samedi 28 et dimanche 29
J’ai eu l’occasion hier soir de faire la connaissance de Ramilia, la femme de Jean Paul. Il me semble que le courant soit passé aussi bien avec JP qu’avec elle. Samedi matin il était donc prévu de remonter à Sainte Marie sur Ouche pour se repositionner et pouvoir refaire du vélo le long du Canal. 9h15, nous décollons parmi les motos qui doivent se rendre à Prenois, le circuit automobile de Dijon. Il y a ce WE une concentration Moto Légende dédiée aux Triumph et Norton d’avant 1983. Beaucoup de motards sur Dijon mais dans la région aussi.
21 km plus loin nous retrouvons le petit camping tranquille de la vallée de l’Ouche. Sauf qu’une caravane nous a « piquée » notre gâche (en lyonnais.. notre emplacement) Elle occupe les deux emplacements que nous avions. Pas grave, d’autres emplacements sont dispos et finalement, bien meilleur qu’avant-hier. Il faut préciser qu’à coté d’où nous étions, un scieur est venu préparer son chauffage pour l’hiver. Je reste persuadé que le belge avec sa caravane à du regretter de prendre « cette place ».



L’après midi nous roulerons à vélo le long du canal en cette si belle journée. JP emmène toujours sa petite chienne qu’il remet de temps en temps dans sa remorque dédiée.





Demain il est donc prévu de retrouver le chemin de la maison. Après une matinée de repos, nous nous séparerons en milieu d’après midi, chacun vers sa région, JP du coté de Nancy et moi vers l’Isère. Nous avons bien sympathisé avec Jean Paul et Ramilia. Il est d’ores et déjà prévu de se retrouver à nouveau. Un grand projet pour 2012 d’ailleurs est à l’étude. La Pologne. Cracovie, Varsovie, Gdansk en passant par Prague en République Tchèque. Un projet qui se prépare bien à l’avance.
Comme je n'avais pas bien envie de rentrer de suite, je me suis arrêté dans la Bresse. J'y ai trouvé un petit terrain de camping avec piscine et wifi. Mais les vacances sont finies, ce soir je travaille.
Voilà une belle semaine de passer sur la terre de mes racines. Une décompression totale.


A la vôtre….
avatar
cleophas


http://gillesmoreau.e-monsite.com/

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : Excite BookmarksDiggRedditDel.icio.usGoogleLiveSlashdotNetscapeTechnoratiStumbleUponNewsvineFurlYahooSmarking

A travers la Côte d'Or :: Commentaires

Message le Jeu 2 Juin 2011 - 23:21 par Angie

Bravo Très beau récit du voyage,en le lisant je me suis évadé un instant,très jolie paysages et très bien commenté. super

Merci pour cette évasion.

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Jeu 2 Juin 2011 - 23:38 par cleophas

Merci Angie
Une petite touche d'humour ...


La petite chienne bave devant mon Pépère qui n'en mène pas large ! Laughing

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Message le Ven 3 Juin 2011 - 8:19 par anne50690

Bonjour Cléophas
Merci pour ce récit très complet. bien2

Revenir en haut Aller en bas

Message  par Contenu sponsorisé

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum